La Visite de El Jadida

Trop tôt du matin (8h30), notre groupe est parti de George Washington Academy dans un petit bus. Vers 10h00, nous sommes arrivés à notre destination: une ville au bord de la mer qui s’appelle “El Jadida”.

Une ancien colonie portugaise, El Jadida (littéralement: “Le Neuf”) était reconstruit après avoir été libéré par les Marocains et détruit par le Portugais en 1769. Initialement, il y avait une forteresse et armurerie portugaises; cependant, les Portugais ont transformé l’armurerie en citerne, rempli par l’eau de pluie vers des canalisations en briques. Aujourd’hui, la forteresse et citerne restent bien préservées, arborant des canons à chaque bastion et une flaque d’eau réfléchissant dans la citerne. L’enthousiasme de notre guide marocain concernant l’histoire du site soulignait la connexion que les Marocains ressentaient à leur passé, une thème qui se généralisait tout au long de la visite.

Notre déjeuner traditionnel de couscous, babeurre, thé à la menthe, biscuits, et fruits de la région, mangé chez une femme entrepreneur qui est en train de développer une chambre d’hôte ave des salles de réception près de El Jadida, a souligné plus profondément l’idée de connexion au passé. Similairement, nous étions offert l’opportunité de marchander sur des potiers et des épices aux souks. Il était surprenant que ces marchés traditionnels marocains fonctionnait de la ancienne façon, à propos de laquelle j’avais lu dans les livres d’histoire.

J’ai terminé la journée avec Younes, Hisham, et Excellence à la hammam (bains publics et bain de vapeur Marocain), encore un autre élément traditionnel qui reste une partie intégrale de la culture marocaine.

——–

Too early in the morning (8:30), our group departed from George Washington Academy in a small bus. Around 10:00, we arrived at out destination: a city on the Moroccan coast named “El Jadida”.

A former Portuguese colony, El Jadida (literally: “The New”) was rebuilt after having been liberated by the Moroccans and destroyed by the Portuguese in 1769. Initially, there was a Portuguese fortress and armory; however; the Portuguese repurposed the armory as a water tank, filled by rainwater through brick pipes. Today the fortress and cistern remain well-preserved, sporting cannons at each bastion and a reflective pool in the cistern. The enthusiasm of our Moroccan tour guide concerning the site’s history highlighted the connection that many Moroccans feel toward their past, a common theme throughout the trip thus far.

Our traditional lunch of couscous, buttermilk, mint tea, Moroccan cookies, and local fruit, eaten at the home of an entrepreneur woman who is developing a venue for receptions and a B & B near El Jadida. This meal further underlined the outstanding generosity and openness to visitors hat we have exreienced while here. Similarly, we were afforded the opportunity to haggle over pottery and spices in the souks. It was surprising that these traditional Moroccan markets functioned in the old way, about which I had read in history books.